L’histoire de… SuperChristine et de ses Charlottes

Via Terroirs
Producteurs

« Qui, cette saison, n’a pas entendu parler des fraises & framboises de Christine et André ? »

Adorées des chefs et victimes de leur succès dans les assiettes des locavores, on ne vous les présente plus, et vous allez comprendre que ce n’est pas par hasard.


Chargée d’animer le réseau des chefs de Cultures Chefs, je consacre de temps à autre un après-midi de l’autre côté : chez les producteurs.

Mardi, j’ai donc pris la route de Pusignan – à une quinzaine de km de Lyon – à la rencontre de SuperChristine et de ses SuperCharlotte. Plus qu’une visite pédagogique, c’est la personne qu’il y a derrière ces produits que je souhaitais découvrir car Cultures Chefs, c’est avant toute chose des rencontres. Et il ne fait aucun doute, la générosité des fraises de Christine ne vient pas seulement du soleil (surtout en ces temps difficiles…), mais aussi et surtout de l’attention qu’elle leur porte chaque jour.
Christine, vous la connaissez sûrement déjà de nom, c’est la reine de la fraise Charlotte sur Cultures Chefs. Depuis les premières cueillettes de la saison, elle distribue ses fruits rouges à une dizaine de chefs lyonnais ; entre autres Fred de L’Art et la Manière, Guillemette de Konditori ou encore Guillaume de L’Etage.

Aidée par Cédric qui vient à la rencontre des chefs sur Lyon, les fruits cueillis le matin même arrivent en cuisine pour vous régaler. Hé oui, car on cueille à la commande chez Christine, c’est le luxe que s’offrent les chefs qui travaillent en circuit court.

C’est un travail exigeant, un suivi de tous les jours sans exception, et c’est avec la même passion que Christine se lève tous les matins pour s’occuper de ses Charlottes. Je découvre son exploitation sous une serre non chauffée aux allures quasi futuristes. Après avoir expérimenté le plein champ, Christine m’explique que c’est par choix qu’elle décide de passer à une production hors sol : pour une maîtrise optimale de l’épanouissement de ses plantes, elle travaille avec un ingénieur agronome afin de contrôler à la goutte près, au degré près, au gramme près ce dont sa plante a besoin pour être « juste bien ».

  

Avec les méthodes de culture de Christine, qui ont été longuement réfléchies et testées, c’est une alimentation inspirée de ce que la plante peut trouver dans la terre : sans résidus de produits phytosanitaires et sans l’impact des aléas climatiques qui peuvent parfois altérer la santé des sols. Nous parcourons ainsi les allées, visitées par quelques bourdons qui ne sont pas ici par hasard. La lutte biologique est utilisée pour prévenir des ravageurs de culture : un lâcher de bourdons est opéré à intervalle régulier afin que la biologie se régule d’elle-même. Pour ce qui est de la température sous serre, elle est contrôlée grâce aux ouvrants avec lesquels Christine joue pour rafraîchir ou assécher l’atmosphère selon les besoins. Cela permet entre autres d’éviter le développement de champignons, donc de minimiser le risque de maladie et de traitement.

« La récolte est responsable à 50% de la qualité du produit. Chez nous, on prend le temps qu’il faut pour que le fruit soit aussi généreux sur la plante que dans l’assiette. »

Vous l’aurez compris : pas de traitement sans maladie, pas d’insecticide, une attention journalière accordée aux plantes qui sont en pleine santé. La récolte, qui est à 50% responsable de la qualité du produit, est minutieuse :  on prend le temps qu’il faut pour garder un fruit aussi généreux sur sa plante que dans l’assiette.

Lorsque je demande à Christine « Pourquoi les fraises Charlottes ? » tout simplement parce que ce sont ses préférées. C’est au travers de la passion que vit cette exploitation, grâce à l’investissement d’une équipe familiale : nous avons rencontré Jean-Pierre, ami de Christine, qui la suit depuis des années et donne un coup de main. C’est un endroit convivial où l’on se retrouve pour partager un moment. Être agricultrice pour Christine, ce n’est pas un métier mais une vocation : c’est tout du moins comme ça que je l’ai ressenti.

Christine a plein de projets pour la suite et ne compte pas s’arrêter là. Nous, on espère l’accompagner encore un moment. Très prochainement : ce sont ses framboises Versailles à découvrir sur Cultures Chefs…

 

Camille, animatrice de l’offre auprès des chefs