Une bière artisanale produite à partir d’orge locale

Via Terroirs
Producteurs

La Soyeuse, vous connaissez ? C’est l’une des premières ferme-brasseries de la région lyonnaise, qui produit une bière artisanale et biologique, du champ à la chope. Bertrand Burcklé cultive et brasse de l’orge dans les Monts du Lyonnais. A force de pratique, le producteur local s’est forgé sa propre expérience. D’année en année, le brasseur se fait un nom au côté de celui du Ninkasi ou de la brasserie Georges. On retrouve ses bières à Lyon, dans les bars, restaurants ou les épiceries à la recherche de goût *… Il n’y a pas de doute, cette bière locale, artisanale et bio plaît aux lyonnais.

Les microbrasseries se comptent sur les doigts d’une main quand Bertrand goûte la bière d’un boulanger brasseur du Jura. Il réalise que la fabrication de bière ne nécessite pas d’immenses cuves et décide de se lancer dans la production. Pour débuter, Bertrand teste sa recette dans sa cuisine pendant deux ans, avant de la valider dans un ancien atelier de yaourt près de Lyon. C’est là qu’il trouve le style de La Soyeuse : depuis, sa recette n’a pas changé. En 2003, il devient agriculteur et cultive de l’orge à Soucieu-en-Jarrest. Deux ans plus tard, il crée sa malterie et sa brasserie à Rontalon, dans les Monts du lyonnais.

 

Les terres qu’il cultive se situent à quelques kilomètres de Lyon : l’orge est récoltée dans des champs à Soucieu-en-Jarrest, Orliénas et Vourles, puis brassée à Rontalon.

Aujourd’hui, il partage des terrains relevant de l’agriculture biologique avec un paysan boulanger, Le croissant fertile. L’orge est ainsi cultivée à quelques kilomètres de Lyon, dans des champs à Soucieu-en-Jarrest, Orliénas et Vourles. Alors que les microbrasseries se multiplient, La Soyeuse est en place depuis plus de dix ans, riche des expériences de son brasseur.

La qualité de cette bière artisanale est appréciée, la demande est croissante. Pour assurer production et transformation, Bertrand se fait aider par Vincent, son brasseur depuis 3 ans. Il travaille en agriculture biologique pour amener aux consommateurs un produit de qualité, mais aussi pour être cohérent d’un point de vue social et environnemental. Comme il produit lui même son orge, ses choix sont essentiels : les terrains qu’il cultive se situent sur la zone de captage de l’eau qu’il utilise. C’est donc logiquement qu’il pratique une agriculture « propre », vivable.

Il préfère ne pas labourer, pour éviter l’érosion des sols et consommer moins d’énergie, donc moins de pétrole. C’est aussi un choix agronomique :  « Il y a un moment ou le sol est tellement abîmé, on a beau rajouter des choses, ça ne fonctionne pas. Si on respecte le sol, si on le comprend, ça marche mieux » affirme le producteur. Grâce à ces méthodes, La Soyeuse est un produit local qui s’inscrit dans une démarche globale, respectueuse de l’environnement.

 

Bertrand cultive l’orge, la fait malter puis la brasse. Les bières sont refermentées en bouteille, non pasteurisées, et non filtrées. Le dépôt au fond de la bouteille et l’aspect trouble de la boisson témoignent de leur fabrication naturelle : ce sont des gages de qualité. La Soyeuse se décline en cinq saveurs et titre autour de 6,5 degrés : l’alcool stabilise le produit et amplifie ses propriétés gustatives.

La Soyeuse est une bière artisanale de qualité qui a peu d’amertume, mais beaucoup de goût. La blonde est légèrement sucrée, avec de très fines bulles. Aromatisée au miel, elle est moins sucrée mais a la texture la plus soyeuse. L’ambrée, elle, est très douce. La rousse est un peu plus corsée. Avant de déguster, Bertrand nous a glissé quelques conseils : surtout, ne pas la boire trop fraîche. Préférer les verres à vins, pour qu’il y ait moins de mousse et que les arômes soient concentrés, pour plus de goût. La rousse, un peu plus forte, est parfaite à savourer avec de la tomme de brebis. 


 

* Pour dégustez La Soyeuse à Lyon : de l’Autre CôTé du PonT, Au Fonderie Pub, les fleurs du maltLa FourmilièreUn grain dans le grenier