Via Terroirs, un nouveau nom pour valoriser la diversité !

admin
Via Terroirs

Nouvelle identité visuelle, changement de nom et de logo… Depuis peu, Cultures Chefs laisse place à Via Terroirs. Pourquoi cette évolution ? Explications de Baudouin Niogret et Olivier Michel, cofondateurs de la plateforme.

En ce début de printemps 2017, Cultures Chefs devient Via Terroirs. Pourquoi changer de nom maintenant ?

Baudouin : Nous avons lancé Cultures Chefs il y a deux ans. À cette période, nous nous adressions principalement aux restaurateurs, pour les aider à collaborer avec les producteurs locaux. Assez tôt, nous avons réalisé que d’autres acteurs professionnels s’intéressaient à notre démarche. C’est le cas des bars, des traiteurs, des épiciers, des artisans des métiers de bouche comme les boulangers ou les pâtissiers qui ont commencé à créer leur compte sur notre plateforme. Nous avons aussi des crèches, des restaurants d’entreprise. Eux aussi rencontrent les mêmes problématiques que les restaurateurs : qui sont les producteurs autour d’eux, capables de les livrer ? Comment leur passer directement commande ? Nous passons ce cap aujourd’hui parce que notre concept est désormais bien lancé. La ville de Lyon compte plus de 200 professionnels inscrits et 80 producteurs ; c’est le moment de prouver que le dispositif fonctionne pour tous.

 

Vous remplacez le terme « Chefs » par « Terroirs ». Comptez-vous changer de cible ? Ou fédérer différents interlocuteurs ?

Olivier : Le terme « Chef » ne parle pas à tout le monde. Nous avions besoin d’un nom qui s’adresse à tous les professionnels de l’alimentation, autant aux restaurateurs qu’aux épiciers et aux artisans. Et puis Via Terroirs représente davantage notre volonté de mettre en avant la diversité des produits de chaque territoire. Nous sommes animés par cette idée que chacun entretienne un lien réel avec son réseau local, son terroir. Pour nous, le terroir, c’est faire en sorte que l’agriculture reste diversifiée autour d’un bassin de consommation, et non centrée sur des productions trop identiques. Pour cela, les producteurs locaux doivent être valorisés, pour maintenir leur diversité.

 

Ce changement de nom implique-t-il de nouveaux services ou activités à venir ?

Olivier : Les restaurateurs restent les partenaires privilégiés de Via Terroirs. Pour ceux qui cherchent des produits particuliers, nous allons identifier les produits Premium. En parallèle, notre service s’adaptera à la restauration collective et aux demandes des collectivités. Ce changement de nom n’implique donc pas une évolution de services mais plutôt un regroupement d’acteurs désireux de travailler ensemble, et qui n’ont pas forcément à leur disposition tous les outils pour s’organiser. Notre objectif est de faciliter leurs démarches et de leur apporter un support grâce à notre plateforme, afin qu’ils puissent réunir les acheteurs professionnels et les producteurs. Ces services seront progressivement mis en place suite aux demandes territoriales que nous rencontrerons.

 

Le logo fait également peau neuve. Que souhaitez-vous mettre en avant avec cette nouvelle identité ?

Baudouin : Nous restons une plateforme collaborative, destinée à faciliter le travail entre les producteurs et leurs clients professionnels. Notre logo est assez sobre ; il veut toujours renvoyer ce message. Il est inspiré d’une ardoise, un outil qui fait le lien entre les producteurs, qui l’utilisent sur les marchés, et les restaurants qui y affichent leurs menus. On trouve aussi des ardoises dans la restauration collective ou dans les épiceries, pour y lire les tarifs.  À terme, ce visuel pourrait jouer un rôle de label, destiné à identifier les acteurs engagés dans une démarche d’approvisionnement local. C’est notre nouvelle ambition. Nous sommes convaincus que les consommateurs cherchent aussi cela : faire confiance aux professionnels pour se nourrir et connaître l’histoire des produits qui viennent remplir leurs assiettes !

©  Aimée Le Goff pour Via Terroirs