Collectivités locales et innovation : le duo gagnant des territoires

Via Terroirs
Collectivités Locales

Dynamiser un territoire avec un budget serré est le quotidien des collectivités locales. Heureusement, les nouvelles technologies ne sont pas là que pour le secteur privé : le public a, lui aussi, droit à sa part d’inventivité ! Pourtant, l’innovation publique reste peu connue, voire même incomprise. Elle comporte de nombreux avantages pour les collectivités et n’est pas complexe à mettre en oeuvre, bien au contraire ! 

L’expérimentation en plein essor en France

L’expérimentation en France n’est pas une nouveauté : les collectivités publiques peuvent l’appliquer, en théorie, depuis les années 60. Le droit à l’expérimentation a été inscrit dans la Constitution française en 2003. Quant à l’innovation technique appliquée au secteur public, elle est en plein essor ! La transformation digitale, sujet d’actualité, touche tous les acteurs de l’économie et de nombreuses solutions émergent pour améliorer les services publics. Preuve de l’appétence des collectivités pour l’innovation territoriale, une association « Les Interconnectés » a même été créée par l’Assemblée des Communautés de France et France Urbaine pour constituer une boîte à outils au service de l’innovation numérique des territoires. Le salon RuraliTIC est également dédié à l’innovation dans les territoires ruraux.

Pour faciliter l’accès à l’innovation pour les collectivités, le gouvernement a par ailleurs entrepris un profond remaniement, permettant ainsi de (ré)concilier territoires et TPE/PME. Mounir Mahjoubi, ancien Secrétaire d’Etat au Numérique avant le remaniement ministériel d’octobre 2018, avait en effet annoncé 100 mesures phares (1) pour soutenir le développement de l’innovation française. Ce plan implique de nombreuses modifications favorisant l’implantation des startups ou entreprises innovantes et leurs relations avec le marché public, dont :

  • la création d’un guichet unique des achats de l’État pour accélérer la mise en relation entre startups et acheteurs publics ;
  • le relèvement du seuil permettant de recourir à un marché public sans publicité ni mise en concurrence pourrait passer prochainement de 25 000 € HT à 100 000 € HT pour les TPE et PME innovantes.

A cela s’ajoutent un renforcement de France Expérimentation, un dispositif permettant aux entreprises innovantes de déroger à certaines réglementations ou législations contraignantes, et la possibilité pour les collectivités locales de signer des conventions d’expérimentations avec des entreprises innovantes.

Quand le territoire gagne à expérimenter

Souvent perçue comme étant complexe à mettre en oeuvre, l’innovation territoriale est pourtant facilitée et encouragée par ces initiatives de l’Etat, en plus de revêtir d’innombrables avantages pour les collectivités publiques.

Le territoire est plus agile

L’agilité est l’essence même des startups et entreprises innovantes, et elles comptent bien en faire profiter les collectivités locales pour les accompagner dans une démarche d’innovation ! Leur aptitude à travailler en mode « test & learn » leur permet d’essayer, de rectifier, d’améliorer de manière beaucoup plus rapide et efficace. Une démarche de co-construction est alors en mise en oeuvre entre collectivité et startup pour développer le bon service.

L’innovation publique permet de réaliser des économies conséquentes

Dans un contexte où les collectivités doivent faire autant (si ce n’est plus !) avec moins, il est opportun de s’approprier les avancées proposées par les nouvelles technologies et les usages qu’elles créent. En leur qualité de solutions disruptives, elles permettent de trouver de nouveaux modèles plus efficients via la digitalisation et d’apporter une solution concrète à la complexité administrative, qui coûte chaque année 3 % du PIB et impacte les entreprises (2), mais aussi les collectivités.

Le territoire est valorisé

Les collectivités qui font le choix de l’innovation publique s’assurent de choisir une solution qui est entièrement adaptée à leurs problématiques de terrain. La prise en compte de leurs spécificités locales, avec des moyens adaptés, permet mécaniquement de booster le développement économique du territoire et son attractivité.

Les appels d’offres ne sont plus un passage obligatoire

Choisir un service innovant ne signifie plus passer par une mise en concurrence et de la publicité, ce qui peut faire gagner un temps considérable aux collectivités et les faire gagner en agilité. S’il n’était pas nécessaire jusqu’à présent de passer par un appel d’offres en deçà d’une offre publique à 25 000 € HT, la dérogation s’applique également lorsque le marché public est conclu à des fins d’expérimentation sans objectif de rentabilité (3). De plus, depuis 2015, les collectivités ne sont plus tenues de faire de la publicité en dessous de 25 000 € HT (4).

A lire également : Manger local grâce au numérique

Faire appel à des solutions innovantes est aujourd’hui de plus en plus envisagé par les collectivités locales qui sont soutenues dans ce sens par les récentes actions du gouvernement. L’innovation permise par les nouvelles technologies numériques créent de nouveaux usages et de nouveaux services. Les mobiliser est une réelle opportunité pour aider les territoires dans les problématiques concrètes qu’ils rencontrent.  En tant que jeune entreprise innovante (JEI), Via Terroirs s’intègre dans cette logique et propose de se saisir de la révolution numérique au service d’une alimentation locale, permettant ainsi de dynamiser les territoires !


(1) Actualités du Droit : Bilan du start-up tour 2018 : les 100 mesures annoncées par Mounir Mahjoubi

(2) Atlantico :3% de PIB, le coût de la complexité administrative

(3) Direction des Affaires Juridiques : Les marchés publics négociés sans publicité ni mise en concurrence

(4) La Gazette des Communes : La collectivité-cliente : ouvrir les marchés publics aux start-up

© Crédit photo : rawpixel.com