Comme un hommage à Jean-Pierre Coffe

Via Terroirs
Via Terroirs

Mardi 29 mars, l’illustre critique gastronomique Jean-Pierre Coffe nous a quitté. On reste sur notre faim, alors on tient à lui rendre hommage en essayant de retranscrire son message. Depuis son arrivée dans les médias, ce fameux défenseur du bien manger n’a cessé de se faire remarquer par ses coups de gueule : « C’est de la merde ! » hurlait-il en envoyant valser des saucisses industrielles. Derrière cette attitude comique, le gastronome avait un message à faire entendre. Que ce soit à la télé, à la radio ou dans ses manifestes, le chroniqueur nous invitait à mieux manger.

Pour sa première apparition télévisée à Canal+, Jean-Pierre Coffe amène son panier de produits frais et sa bouteille de vin rouge, comme pour mettre des bons produits à la vue de tous les téléspectateurs. Dès qu’il le pouvait, il nous sensibilisait en nous montrant ce qui se fait de pire et ce qui se fait de mieux. Il faut prendre conscience de ce que l’on mange, voilà le message qu’il a toujours véhiculé. « Lisez-les étiquettes, c’est indispensable ! » s’écriait-t-il sur les plateaux télé. Jean-Pierre Coffe voulait que l’on se renseigne sur la provenance de nos aliments, que l’on aille voir les agriculteurs pour connaître leurs méthodes. À la vue de ce que nous réserve l’élevage intensif, il n’y a pas de doute : notre alimentation serait vite remise en question tant les conditions de production sont repoussantes. Les élevages de cochons, les poulets en batterie… Si les consommateurs s’interrogeaient un peu, ils changeraient vite leur mode d’approvisionnement. Surtout que la qualité est accessible à tous : il suffit de miser sur la proximité ! Dans chaque région, des producteurs travaillent en agriculture biologique ou raisonnée, dans le respect des saisons. Voilà autre chose qui révoltait le gastronome : le problème de la désaisonnalisation.

En prônant un retour à une alimentation saine, simple et raisonnée, Jean-Pierre Coffe soulignait l’importance de laisser le temps aller à son rythme. Il faut respecter la nature et ses saisons pour qu’elle puisse nous apporter le meilleur. Quel est l’intérêt d’acheter des produits à l’autre bout du monde ? L’essentiel n’est-il pas qu’ils aient du goût, qu’ils soient nourrissants et bons pour notre santé ? La nature fournit tellement de choses saines qu’il faut savoir en profiter. La production intensive, qui ne laisse pas le temps faire son œuvre, nuit à la qualité des aliments que l’on consomme. On a souvent répondu à Jean-Pierre Coffe que s’approvisionner rigoureusement et cuisiner de bons produits prenait beaucoup de temps. Mais du temps qui servirait à quoi ? Prendre le temps de bien manger, prendre le temps d’aller au marché, c’est aussi prendre soin de soi. N’est-il pas préférable de se nourrir proprement, de veiller sur sa santé et d’augmenter son plaisir culinaire ?

Voilà pourquoi les propos de Jean-Pierre Coffe marquent les esprits : tout le monde est concerné ! Chaque consommateur doit s’interroger et repenser son alimentation. Alors renseignons-nous sur ce que nous mangeons. Avec de bons produits, inutile de s’embêter : la cuisine la plus simple est la meilleure, elle sublime les aliments sans les dénaturer. Alors, prenons le temps de bien manger et cuisinons simplement de bons produits !

Merci Monsieur Coffe.